Financement participatif - ressources/outils - Musiques et danses en Finistère

Financement participatif

Qu’est-ce que c’est ?
Le financement participatif aussi appelé « crowdfunding », est un mode de financement d’un projet ou d’une idée par le grand public.

Il existe plusieurs modèles de financement participatif :

  • Les plateformes de dons (avec ou sans contrepartie)
  • Les plateformes de prêt (avec ou sans intérêt)
  • Les plateformes d’investissement.

Pourquoi ?

  • Fédérer le plus de personnes autour de votre projet et jouer sur le caractère affectif de celui-ci.
  • Financer une phase d’un projet.
  • Le succès d’une opération de financement participatif peut être un argument pour une demande de prêt bancaire (apport).

Pour qui ?

  • Les associations loi 1901.
  • Les sociétés privées.
  • Les personnes physiques.
  • Les collectivités.

Modalités :

  • Sélectionner votre plate-forme de financement participatif.
  • Rédiger et présenter votre projet en quelques lignes et/ou sous la forme d’une vidéo.
  • Fixer le montant de la collecte.
  • Anticiper le pourcentage de commission prélevé par la plate-forme de crowdfunding (généralement entre 5 % et 8 %).
  • Réfléchir aux contreparties possibles et aux personnes que vous souhaitez cibler.
  • Promouvoir votre projet : réseaux sociaux, bouche à oreille, web, presse, radios.
  • Alimenter votre projet : actualités, nouveautés.
  • Récupérer l’argent de votre collecte si le montant fixé a été atteint.

Avantages :

  • Possibilité d’obtenir plus d’argent que ce qui a été prévu -Durée courte.
  • Permet de communiquer sur son projet -Prévente d’un produit.
  • Rapidité et facilité de mise en place de l’opération -Permet de tester un projet avant de le faire grandir.

Inconvénients :

  • Demande de temps et d’énergie de la part du porteur de projet – maîtrise des réseaux sociaux.
  • Le plus souvent, pas de possibilité de récupérer une partie de l’argent récolté si la somme fixée n’a pas été atteinte. Si c’est possible, le pourcentage sur la somme pouvant être récupérée est plus élevé.
  • Sauf exception, le financement participatif ne permet pas encore de récolter de grandes sommes d’argent.

Quelques conseils :

  • Réfléchir à des contreparties attractives et adaptées à votre projet.
  • Ne pas fixer une somme à récolter inatteignable.
  • Échanger avec des personnes qui ont réussi leur campagne de crowdfunding.
  • Lire la présentation de chaque plate-forme de financement participatif pour sélectionner celle qui sera la plus adaptée à votre projet.
  • Ne pas se lancer dans une démarche de financement participatif sans avoir un réseau solide. La famille et les amis sont les premiers soutiens de votre projet.

Quelques plate-formes de crowdfunding (financement participatif par les internautes, sous forme de dons, parfois en échange d’une récompense: CD, DVD, place de spectacle, etc.) :

  • KissKissBankBank : plate-forme participative généraliste, à forte tendance musicale.
  • Ulule : plate forme-participative généraliste.
  • Proarti : plate-forme participative spécialisée dans la création artistique permettant une déduction fiscale de 60 % pour les particuliers sur le montant du don versé à un projet si ce dernier est porté par une structure éligible au mécénat.
  • Indiegogo : plate-forme participative. Avantage : Indiegogo permet de récupérer une partie des dons versés même si la somme fixée initialement n’a pas été atteinte (moyennant une commission élevée).
  • MyMajorCompany : premier site de financement participatif français.

           

MUSIQUES ET DANSES
EN FINISTÈRE
1 allée françois truffaut
29000 QUIMPER

TÉLÉPHONE : (33) 02 98 95 68 90
COURRIEL : CONTACT@MD29.ORG